• Maddie

Kinésithérapie du sport : de la pratique libérale à l’accompagnement de sportifs de haut niveau

Dernière mise à jour : juin 1


Pratiquer la kinésithérapie aux côtés d’un sportif de haut niveau, c’est mêler passion, disponibilité, écoute et compétence. Un subtil mélange qui fait toucher du doigt un rêve d’enfant mais exige aussi discipline et perfectionnisme.


En sport pro, la question des étirements, des diagnostics, du traitement des blessures, de la récupération sont autant d’enjeux majeurs qui déterminent la performance des joueurs pendant les compétitions.


Au micro de notre podcast Maddie, Conversation avec un kiné, nous avons reçu des kinés qui exercent aux côtés de championnes comme Serena Williams ou l’équipe de France de football féminine, entre autres champion.ne.s.


Retour sur le quotidien de ces kinés qui pratiquent la kinésithérapie dans le sport de haut niveau et comment se donner toutes les chances d’y parvenir.



👉Lire l’article : Conseils et parcours de kinés du sport à succès


1. Grégory Visery, kiné sur “le court” des grands




Grégory Visery est un de ces kinés au parcours incroyable. Tout juste diplômé, après un passage par le club de foot de Grenoble, il devient kiné en ligue 1 au club d’Evian-Thonon Gaillard. Membre de la team 11leader, il se hisse, à tout juste 30 ans, dans le staff médical de Serena Williams.




Aux côtés de Serena, il met ses compétences au service des performances de la tenniswoman. Dans les avions et sur les courts, aux quatre coins du monde, Grégory suit la joueuse, en alternance avec deux autres kinés américain et espagnol, au gré de ses compétitions.


Sa pratique de la kiné, ses compétences techniques, Grégory les a peaufinés à l’aune des particularités de la discipline, car passer du football au tennis, nécessite une adaptation non négligeable de sa prise en charge.


“le tennis moderne, c’est l’augmentation des contraintes, un jeu plus rapide, des services à 200km/h même chez les femmes, des joueurs de plus en plus athlétiques, et des raquettes de plus en plus puissantes”


❓ Quel est le véritable rôle du kiné dans l’accompagnement de l’athlète la plus titrée au monde ?

❓ Quelle place a-t-il pendant les matchs ?

❓ Y’a-t-il des protocoles de soins, de prévention des blessures propres au tennis ?

❓Un sport, 3 surfaces de terrain différentes, quels sont les impacts ?

❓Et quid de la récupération quand on ne sait quand les matchs s’arrêtent et quand ils recommencent ?


“J’aime bien la règle des 4 R : Refuel, rehydrate, rebuilt, relax. Prendre en compte ces 4 règles, c’est faire attention à 4 paramètres majeurs de la récupération.”



Pour une immersion totale avec Grégory Visery,

écoutez son épisode sur “Maddie, conversation avec un kiné”

👉 "Devenir, à 30 ans, le physio de Serena Williams"


2. Maxime Gaspar, kiné de l’équipe de france féminine de foot



Avec dans sa besace son diplôme de kiné et un brevet d’état d'entraîneur de football, Maxime Gaspar, fan de football depuis l’enfance, vit aujourd’hui son rêve : allier passion et travail.


Kinésithérapeute dans le staff médical de Clairefontaine, il saisit en 2017 une opportunité unique : accompagner l’équipe de France féminine de football vers la compétition la plus prestigieuse au monde : la Coupe du monde.



Quand la marseillaise retentit au Parc des Princes lors du match d’ouverture de la Coupe de Monde de Football féminine 2019, Maxime est alors sur le terrain aux côtés des joueuses et du staff, ses parents juste au-dessus, dans le public. Un mélange de fierté et d'excitation incommensurables envahit le cœur du petit garçon fan de foot qu’il était.


“Souvent dans la vie, on veut que nos parents soient fiers de nous. J’ai pu réussir à faire ça grâce à la kinésithérapie.”


❓Comment être recruté à Clairefontaine, lieu mythique et emblématique du football français ?

❓Quelles sont les particularités quand on prend en charge des femmes sportives de très haut niveau ? Spécificités hormonales anatomiques ?

❓D’où vient l 'engouement nouveau du public la médiatisation croissante du sport féminin ?

“ Moi, mon rêve aujourd’hui, c’est participer aux JO de Paris en 2024”


Découvrez en 1h d’interview comment Maxime vit son rêve éveillé grâce à la kinésithérapie 👉 Clairefontaine, Coupe du monde de football féminin


3. Lola, retour sur Kine Sport Expert : se former pour prendre en charge les sportifs




Si pratiquer la kinésithérapie aux côtés de sportifs de haut niveau est l'apanage de quelques kinés, l’accompagnement des sportifs en cabinet de ville concerne la majorité des masseurs-kinésithérapeutes libéraux !


Derrière le terme générique “kiné du sport”, se cache pourtant pléthore de patients, de pratiques, de niveaux sportifs, de blessures et donc de prises en charge différentes.



Lola Dray est kiné et membre de notre équipe Maddie. Après plusieurs années d’exercice en libéral et un penchant non dissimulé pour la prise en charge des sportifs, elle décide en 2017 de suivre la formation Kiné Sport Expert, en 2 ans.


“ C’est essentiel de continuer à se former, après 4 ans d’études, on n’est pas prêts”


Convaincue de l'intérêt de continuer à se former pendant toute sa carrière (vision partagée par Flavio Bonnet dans l’épisode 22 : "entretenir sa flamme de kiné”), Lola a fait le point pour nous sur cette formation 100% dédiée à la kiné du sport.


❓Quel est le programme : prise en charge globale du patient, thérapie manuelle, approche de réathlétisation, bilanter les postures, équilibre alimentaire…

❓Qu’est ce qu’on gagne à s’investir dans une formation aussi longue ?

❓Comment la financer ?


Pour aller plus loin dans l'intérêt des formations, écouter le podcast : Tout sur la formation Kiné Sport Expert


❤️ L'équipe Maddie 🤸‍♂️ Prenez soin de vous ❤️



92 vues0 commentaire