• Maddie

Salaire des kinés : où en est-on en 2021 ?

Dernière mise à jour : nov. 8

Vous êtes kiné tout juste diplômé et vous vous demandez combien vous pouvez espérer gagner ? Ou bien vous vous questionnez sur l'évolution de votre rémunération ?

Que vous ayez fait le choix de rejoindre un cabinet existant ou que vous veniez de vous installer, Maddie vous dit tout du salaire moyen et des charges attendues pour un kinésithérapeute en 2021.




Une population en hausse, et une grande diversité de cas


Nous le savons, le nombre de kinés exerçant en France augmente chaque année. Le dernier recensement officiel commandé en 2020 par L’Ordre National des Masseurs-Kinésithérapeutes, faisait état de 90 315 kinés en France. Les kinésithérapeutes sont, en nombre, la 1ère profession de rééducation et la 4ème profession de santé en France.

On compte chaque année davantage de masseurs-kinésithérapeutes en exercice en France. Ils seront 130 000 en 2040. Le vieillissement de la population, l’augmentation des besoins en kinésithérapie et le remboursement des actes par la Sécurité Sociale, sont autant de facteurs qui expliquent cette hausse. Mais si cette profession connaît de facto une croissance fulgurante en nombre de professionnels formés chaque année, qu’en est-il de leurs revenus ?



exercice kine etirement cou


Combien gagne un kiné en moyenne ?

Les différences de revenus au sein de la population des kinés sont conséquentes. Elles dépendent notamment des choix de carrière entre secteur public et secteur privé.

En sortie d’études, 85% des nouveaux diplômés font le choix de l’activité en libéral (en BNC ou en société), quand 15% seulement - parmi eux une majorité de femmes - s’orientent vers le salariat exclusif, le plus souvent dans le secteur public (hôpitaux, centres de rééducation, maisons de santé, etc). C’est une particularité française et contraire aux autres pays européens où les structures hospitalières sont le plus souvent plébiscitées.

Cette différence provient avant tout de l’écart de salaires entre ces deux statuts. En moyenne un kine salarié gagnera 1 350€ nets en début de carrière (après 5 ans d’études), quand un kiné en libéral peut espérer débuter à 2 000€ nets. Ceci explique en partie la difficulté des hôpitaux à recruter des kinésithérapeutes et le nombre impressionnant de postes de masseurs-kinésithérapeutes à pourvoir dans ces structures.

Par comparaison, et en moyenne sur sa carrière, un kiné en libéral gagnerait 3000€ nets/mois.


Néanmoins derrière ce chiffre se cache une grande diversité de cas et de profils.



Découvrez Maddie Kiné sur www.maddiedoctor.com et demandez votre démo gratuite.



Un écart conséquent en fonction des régions d'exercice


Si vous souhaitez vous lancer, votre chiffre d'affaire dépendra de votre région d’exercice, de votre nombre de consultations mensuelles, de la nature des actes pratiqués et de l’autorisation ou non de pratiquer des dépassements d’honoraires.


Notez, qu’en moyenne, un acte est tarifé 16€ mais varie en fonction de la nature du soin et du lieu (par région, mais aussi s’il est pratiqué en cabinet vs. à domicile). Aujourd'hui le dépassement d'honoraires n'est toléré qu'à Paris. Vous retrouverez ici l’ensemble des tarifs officiels.

Ainsi, quand certains cabinets parisiens pratiquant le dépassement d’honoraires, et multipliant les consultations, peuvent atteindre 6000€ nets mensuels, voire même plus pour certains, d’autres kinésithérapeutes auront des difficultés à se verser une rémunération décente une fois leurs charges payées.





👉Lire notre article : "Réussir son installation en zone sur-dotée : nos conseils aux kinés"


À combien s’élèvent les charges d’un cabinet en moyenne ?

Si vous êtes en libéral, ces charges sont estimées en moyenne à 50% du chiffre d’affaire. C’est à dire que pour 100€ gagnés, il ne vous en restera plus que 50€ une fois les frais fixes inhérents à votre activité payés. Parmi eux on compte : les rétrocessions liées à votre collaboration si vous en avez, les charges sociales, le loyer, les factures d'énergie, vos impôts et taxes, la CARPIMKO….

Le résultat de votre activité (c’est à dire la différence entre votre chiffre d’affaire et vos charges) devra servir à vous rémunérer ainsi qu’à financer vos installations et autres achats pour le compte de votre cabinet. Et bien sûr vos congés, qui à la différence d’un salarié ne sont pas payés 🙂





👉Lire l'article : Les aides à l'installation en zones sous-dotées






6,498 vues0 commentaire